Partager
Version imprimableSend by emailversion PDF

Current Size: 100%

Des richesses naturelles

 

La Loire

Plus long fleuve français avec ses 1 020 kilomètres, la Loire est considérée comme le dernier fleuve sauvage d’Europe. Longtemps navigable, le « fleuve royal », est un cours d’eau capricieux.

Des levées, sans cesse entretenues et surélevées depuis le 12ème siècle, tentent de contenir les crues importantes et régulières du fleuve. A l’inverse, durant l’été, la Loire offre au regard de larges bancs de sable. Malgré ces variations du niveau de l’eau, la Loire fut longtemps utilisée par la marine marchande. Le fleuve était un axe vital pour le transport du sel, du vin ou des pierres issues des carrières.

Aujourd’hui, celui-ci est rendu à la nature seulement troublé par le passage de quelques bateaux traditionnels, de canoës et d’hardis cyclistes sur ses berges.

Loire

Le Val de Loire est inscrit, depuis le 30 novembre 2000, sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO au titre des paysages culturels. Cette inscription concerne 160 communes de Sully-sur-Loire (Loiret) à Chalonnes-sur-Loire (Maine-et-Loire), 4 départements et 2 régions. Elle concerne 16 communes du Pays Loire Touraine.

 

Le Cher

Cette rivière, longue de 367 kilomètres, est avec l’Allier et la Vienne, un des principaux affluents de la Loire dans laquelle elle se jette à l’Ouest de Tours.

Sur le territoire du Pays, le Cher est canalisé depuis le début du 19ème siècle afin de le rendre navigable. L’apogée de la navigation commerciale sur le Cher se situe entre 1845 et 1920. A cette époque, Bléré et Chisseaux constituent des ports importants. Le développement du chemin de fer et celui du transport routier sonnent le glas de la navigation marchande.

Outre, des paysages de qualité, la vallée du Cher propose aussi aux visiteurs des sites patrimoniaux inscrits comme le barrage de Nitray à Athée-sur-Cher.

 

La forêt d’Amboise

Pensée et organisée par le duc de Choiseul, ancien Ministre de Louis XV, la forêt d’Amboise s’étend aujourd’hui sur 5 000 hectares. La famille André en est devenue propriétaire au 19ème siècle et en possède encore 1 000 hectares gérés au sein d’un groupement forestier.

Bien après Choiseul, un autre nom a marqué la forêt. L’aïeul des actuels propriétaires était le botaniste et architecte-paysager de renom : Edouard André. Créateur de plusieurs fleurs, il a aussi fondé l’école d’horticulture de Versailles et participé à l’aménagement de plus de 1 600 parcs et jardins dans le monde.

 

Pays Loire Touraine :
"Au travers de ses missions d’information, de sensibilisation, d’ingénierie, le Pays s’investit dans la protection de ces richesses naturelles. Le territoire dispose d’une charte d’environnement et travaille actuellement à la définition de la trame verte et bleue du territoire.
Le Pays s’attache également à sensibiliser le public à la fragilité de ces espaces naturels par la réalisation d’animations comme des "rencontres paysages" (visite et lecture de paysage par un spécialiste) ou  encore par les balades et randonnées commentées au cœur de cette nature (vallée, forêt, troglodyte, vignoble, …) du label Pays d'art et d'histoire"