Partager
Version imprimable

Current Size: 100%

Les bâtis remarquables

Au cœur de la zone des châteaux de la Loire, le Pays est bien évidemment parsemé d’une multitude de châteaux, manoirs et bâtis dont les plus remarquables sont à découvrir aux détours de visites :


 

 

Construit sur le Cher, le château de Chenonceau est l’un des fleurons des châteaux de la Loire. Bâti en 1513 par Katherine Briçonnet, embelli par Diane de Poitiers puis par Catherine de Médicis et sauvé par Mme Dupin à la Révolution, le château doit aux femmes une part de son charme. Il est aujourd’hui le château privé le plus visité de France.

 

 

 

 

 

Le château d’Amboise, dont l’origine médiévale remonte au 12ème siècle, fut modifié par Charles VII, puis par Louis XI qui y installe la reine Charlotte de Savoie et ses enfants. Charles VIII entreprend la construction de "son château" et aménage le jardin avec un soin particulier. Après sa mort, Louis XII entreprend la construction d’une aile, achevée par François Ier.
Le château est aujourd’hui confié à la fondation Saint-Louis.

 

 

 

Etienne Le Loup, homme de confiance de Louis XI, fit bâtir deux corps de logis, en briques et pierres taillées, ainsi qu’une tourelle d’escalier octogonale. Acheté en 1490 par Charles VIII, le manoir du Cloux à Amboise, devint domaine royal. De 1516 à 1519, Léonard de Vinci habite le manoir où il est « libre de penser, rêver et travailler » et où le roi François 1er vient lui rendre visite en utilisant le souterrain qui relie le manoir au château d’Amboise.
Il s’éteint le 2 mai 1519. Le manoir du Cloux prend le nom de Clos-Lucé en 1660 et est sauvé de la destruction pendant la Révolution par la famille d’Amboise.
Propriété de la famille Saint-Bris depuis 1802, il présente aujourd’hui de nombreuses inventions fruits de l’imagination de Léonard de Vinci et les visiteurs peuvent expérimenter ces machines dans le parc aménagé.

 

 

 

 

 

Château GaillardLe domaine royal de Château Gaillard est édifié par Charles VIII qui désire recréer en ce lieu un nouvel éden. A son retour d’Italie, à la fin du XVème siècle, le roi convainc 22 artistes de venir avec lui à Amboise. Parmi eux des architectes italiens qui vont donner au château son style Renaissance avec une corniche à quadruple frises, des lucarnes sculptées, des doubles meneaux, en s’inspirant de la Villa de Poggio Reale de Naples qui avait tant impressionné le monarque. Parmi ces 22 artistes, l’un va marquer l’histoire du domaine, le moine et maître jardiniste napolitain Dom Pacello De Mercogliano, qui crée à Château Gaillard les premiers jardins de la Renaissance Française et y acclimate les premiers orangers de France. Aujourd’hui Château Gaillard fait figure de conservatoire des agrumes avec plus de 160 arbres âgés de 10 à 100 ans et 60 variétés (main de Buddha, Combava, Poire du commandeur, citron caviar…) présentés au sein de son domaine de 15 hectares au cœur d’Amboise. 

 

 

 

Situé à flanc de coteau au sud-est de Montlouis-sur-Loire, le château de la Bourdaisière tel qu’il est actuellement fut construit par le baron Joseph Angellier au 19ème, préfet sous la Restauration et maire de Montlouis. L’architecte choisit une façade néo-Renaissance au nord et construit une façade en loggia au sud.

 

 

 

 

Outre le bâtiment du 14ème, modifié aux 17ème et 18ème siècles, qui accueille depuis 1962 la mairie de Château-Renault, le site du Château comprend également un donjon 12ème siècle, bel exemple de l’architecture militaire romane et une tour abritant une horloge qui est en réalité une porte fortifiée construite au-delà du pont-levis.

 

 

Le château de Montpoupon à Céré-la-Ronde est constitué d’un logis fortifié dès le 12ème siècle et fortement remanié au 15ème siècle. De l’enceinte primitive subsiste une tour coiffée d’un toit en poivrière.

Le château accueille aujourd’hui un musée consacré à la vénerie.